Soldat Bacquié : vivre à Madrid en 1914

Alphonse Bacquié est mort pour la France, inconnu de tous. Inscrit sur la plaque du lycée, son nom est porteur de mystère et de nombreuses intrigues pour Almudena, Ana et Ane…

On est déjà en décembre et on a toujours très peu d’infos sur notre cher Bacquié. On a parfois l’impression qu’il n’apparaît nulle part. On fouille les archives, les sites de généalogie, les articles de presse… rien. On a même eu du mal à retrouver sa fiche MPLF. Cependant, on est sûres et certaines qu’il est né à Madrid. On sait aussi qu’il y a vécu, rue Paseo de las Yeserías 37, dans le district Arganzuela.

Barrio Injurias (Arganzuela) – début du XXe

Situé au sud de la traditionnelle villa de Madrid, ce quartier ouvrier était une banlieue à l’époque, intégré partiellement dans la ville au moyen du Plan de Ensanche de 1860. Marquée par la pauvreté, les habitants de cette zone appartenaient au prolétariat. Bacquié lui-même était journalier, selon son registre matricule.

Ils habitaient dans des petites baraques illégales, célèbres dans la littérature contemporaine pour leur insalubrité. Les usines qui les entouraient faisaient du quartier le coeur industriel de la cité. C’est pour cela que beaucoup d’habitants d’Arganzuela étaient des immigrés venus d’autres régions de la Péninsule, mais aussi des gens du centre-ville cherchant une proximité des lieux de travail et des loyers plus bas. Madrid ne cessait de grandir à un rythme incontrôlable, et les lieux d’habitation en bonnes conditions étaient rares et inaccessibles. L’indice de mortalité dans les quartiers comme celui d’Alphonse Bacquié était très élevé, malgré tout la population de celui-ci s’est multipliée par 4 entre l’implantation du Plan de Ensanche en 1860 et le début de la guerre civile en 1936.

Aujourd’hui, la réalité d’Arganzuela a beaucoup changé. C’est un quartier centrique très agréable et culturel. Ses principaux symboles sont le Matadero de Madrid, structure originelle reconvertie en un énorme centre culturel très varié; mais aussi Madrid Rio, immense parc vert aux bords du Manzanares qui a remplacé une ancienne autoroute.

Almudena, Ane & Ana

Source des photos: http://www.entredosamores.es/madrid%20antiguo/madridantiguo4.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s