Les affaires de Camille BOUHIER

100_3587
Succesion Bouhier, ancien directeur d’une usine de la Sociedad general de Industria y comercio de Madrid

Il existe dans les archives déposées par le consulat un dossier BOUHIER (Carton :397PO/1/307). Une fois sa mort connue, le père de Camille BOUHIER prend contact avec le consulat pour récupérer les affaires de son fils. Il sollicite cette aide car, comme il l’écrit, il ne connaît personne à Madrid. Le consulat enquête et la Sociedad General de Industria y Comercio qui employait Camille Bouhier avant la guerre répond ainsi : « Le solde de son compte chez nous est de 8.142,63 pesetas que nous tenons à votre disposition, ainsi que les effets suivants :
1 veste / 5 gilets /1 pantalon /19 faux-cols en fil /9 paires de machettes / 4 faux cols en reps /4 cravates /8 mouchoirs /8 manches tricot /1 chemisette laine /1 casquette /1 brosse à rasoir / 1 rasoir /1 brosse à dents / 1 crochet à souliers /4 cartes postales écrites / 1 acte de naissance / 6 lettres écrites / 4 portraits et photographies / 5 diplômes / 1 cuir à repasser / 1 brosse à chapeaux / 24 livres / 26 cahiers manuscrits »
Il est fort peu probable que des traces de ces objets existent encore, mais sait-on jamais? Il faudrait pour cela retrouver des descendants des frères de Camille BOUHIER.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s