3.000 poilus issus des Français installés en Espagne en 1914

Une nouvelle source dormait dans les cartons des archives diplomatiques de Nantes. Une vaste enquête menée par le réseau consulaire sur les Français d’Espagne en 1923. L’intérêt pour nous tient aux questions qui furent posées sur la participation des Français d’Espagne à la première guerre mondiale. Le modèle du questionnaire a été conservé, nous avons simplement rajouté un numéro pour chaque question

  • (1.) nombre des français établis
  • (2.) situation sociale qu’ils y occupent, en général
  • (3.) contingent approximatif qu’ils ont fourni pendant la guerre à la défense nationale
  • (4.) chiffre des morts pour la France qu’on compte parmi eux
  • (5.) nombre approximatif des enfants qu’ils peuvent avoir, dans quelle mesure ces enfants peuvent recevoir une éducation française et garder des sentiments français, ce que deviennent la plupart de ces enfants, quel concours pouvons nous attendre d’eux pour le développement de notre commerce extérieur et de notre influence
  • (6.) oeuvres & institutions de toute nature (hôpitaux, écoles, sociétés de bienfaisance, groupement d’Alliance française, chambre de commerce, etc…) avec indication de leurs moyens d’action.
  • (7.) situation qu’occupent, dans le pays, les ressortissants des nations européennes (Anglais, Allemands, Italiens, Espagnols) sacrifices que la guerre a pu infliger à certains d’entre eux, dans quelle mesure ces sacrifices peuvent être comparés à ceux imposés à nos nationaux.

Chaque consulat a répondu avec plus ou moins de précision à cette enquête, dont voici la synthèse telle qu’elle figure dans les archives :

  • (1.) Nombre des français établis : « le chiffre peut être évalué approximativement à 20.000 et l’on y comprend les non-immatriculés et à l’exclusion naturellement des déserteurs et insoumis. Sur cette quantité treize mille au moins se trouvent à Barcelone, 3.500 à Madrid, 1,200 à Saint-Sébastien un peu plus de 500 à Bilbao et un peu moins de 400 à Séville »
  • (3.) Contingent approximatif qu’ils ont fourni pendant la guerre à la défense nationale : ce contingent semble s’être élevé à un peu plus de 3.000 hommes, dont 1.500 environ mobilisés à Barcelone, 550 à Madrid, un plus de 600 à Saint-Sébastien et environ 170 à Séville.
  • (4.) Chiffre des morts pour la France qu’on compte parmi eux : le nombre paraît être très légèrement supérieur à 300, dont 130 parmi les membres de la Colonie de Barcelone, 56 à Saint-Sébastien, 50 à Madrid et 26 à Séville ».
Publicités

Un commentaire sur “3.000 poilus issus des Français installés en Espagne en 1914

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s