Hans : ici repose Franc Paris.

Voici le nom de notre première halte. Un petit village de 147 âmes qui abrite un cimetière coquet où sont enterrés 4 poilus, dont le plus jeune de notre liste : Franc Paris. A 17 ans, il s est porté volontaire et est malheureusement tué au front peu de temps après. Sa tombe, majestueuse, porte une plaque déjà à peine lisible, érodée par le temps. Nous lui rendons hommage, émus. Nous nous interrogeons : pourquoi la famille Paris n’a-t-elle pas organisé le transfert du corps vers le sud de la France, région d’origine de cette famille? Parce que le père vivait à Madrid ? Parce que la vie de migrants rendait difficile de fixer un caveau familial? Par respect pour la sépulture de France. Nous ne le savons pas. Sur la plaque fragmentée et peu lisible, on peut lire aussi en mémoire à Roger Paris dont nous savons que le corps n’a jamais été retrouvé. Une statue surmonte la pierre tombale et semble observer l’ensemble du cimetière.

Questions des élèves. Ne serait-il pas possible de rénover cette plaque qui sera bientôt illisible ? Cette tombe qui semble abandonnée ne risque-t-elle de disparaitre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s