La bataille de l Argonne

Notre prochaine halte nous mène sur un lieu chargé d histoire. Les nécropoles et ossuaires se succèdent. Les chiffres donnent le tournis. On jongle avec les zéros : là plus de 3 000 soldats, puis plus de 10 000 etc. C est l occasion de rendre hommage à l un de nos poilus : Pierre Bayce. Nous n’avons pas encore enquêté sur ce soldat. C’est la prochaine génération de l’enseignement d’exploration patrimoine qui s’en chargera !

Nous repartons, émus. Quelques bouquets de fleurs et un portrait ornent certaines tombes.

Nous nous enfonçons ensuite dans les sous-bois, lieux que les hommes ont finalement peu redessinés après le conflit. La nature a certes repris ses droits. Imaginez à la fin de la guerre une terre désolée : plus d arbres, plus de végétation, plus d oiseaux, plus d animaux… 100 ans après, les bois couvrent différentes zones, les stigmates de la guerre demeurent cependant. Voici ceux d une tranchée comblée peu à peu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s