Jules BARTHES est-il en fait Joseph BARTHES ?

Partons à la recherche de Jules BARTHES. « BARTHES Jules » figure dans la plaque commémorative de droite consacrée à la Colonie française de MAdrid.

Première source : Dans le tableau d’honneur de la Chambre de Commerce (1917, nº221) on relève dans la liste des morts :

« BARTHES J., mobilisé en avril 1915. Tué à l’ennemi. »

Aucune autre information ne sera apportée dans les numéros suivants. On peut en déduire une date  de décès comprise entre avril 1915 et mi-2017.

Deuxième source : Le livre d’Or de 1935 est mystérieux. Il indique sur la ligne BARTHES Jules les informations suivantes : Lieu de naissance : Limoux, date de naissance : 1880, régiment 80 R.I, grade soldat , date et lieu de mort : ? et ?. On a l’impression que ce tableau est rempli sur des informations  peu précises. Il y a deux deux Jules BARTHES nés à Limoux en 1880. Aucun n’est mort pendant la guerre. Aucun Jules BARTHES ne figure sur les listes des morts du 80ème régiment d’infanterie.

Troisème source : On revient de la base Mémoire des hommes les poilus suivants portant le prénom Jules

1 BARTHE Jules Jean Joseph 14-08-1894 31 – Haute-Garonne Puymaurin 06/04/1915 59eme RI
2 BARTHES Jules 12-03-1888 81 – Tarn Réalmont -81 30/09/1915 80eme RI
3 BARTHEZ Jules Célestin 19-09-1869 81 – Tarn Lagrave – Tarn 30/01/1916 16eme COA
4 BARTHE Jules 12-11-1881 09 – Ariège Durban – 09 19/05/1916 83eme RI
5 BARTHES Jules Jean Baptiste 02-08-1891 12 – Aveyron Auriac – 12 03/11/1916
23e Bton Chasseurs
6 BARTHE Flavin Jules Joseph 07-02-1893 81 – Tarn Lautrec – 81 15/08/1917 39eme RI

 

Le soldat 1 est arrivé au corps dès 1914. C’est un jeune cultivateur. Aucun lien avec Madrid n’est indiqué.

Le soldat 2  est arrivé au corps dès 1914. Seul point commun avec le livre d’or :  le 80eme regiment pour le soldat BARTHES Jules, numéroté 2. Le registre matricule n’évoque ni Madrid comme lieu de résidence, ni une mobilisation décalée dans le temps.  Disparu au combat en 1915. Il ne figure pas dans la liste des morts de l’historique du 80eme régiment. Pourquoi un garçon boucher aurait-il quitter Carmaux où il est installé en 1912 pour Madrid?

Le soldat 3 n’a pas de lien indiqué avec Madrid.  Maçon en 1896, il est mobilisé en 1915

Le soldat 4 n’a pas de lien avec l’Espagne dans sa fiche matricule. Cultivateur, il arrive au corps en mars 1915, mais il est indiqué qu’en 1915 il a bénéficié d’un suris car il était mécanicien de machine à battre.

Le soldat 5 : On ne peut pas accéder au matricule du soldat 5. Les archives de l’Aveyron n’affichent pas de ce lot de matricule. Contactée, une personne des archives nous donnent un truc pour y accéder.  Jules Jean Baptiste BARTHES est le fils de Joseph BARTHES et de Marie SEGURET, mariés à Auriac le 1/2/1888. Un frère probable est Joseph Pierre BARTHES, né le 23/11/1888 à Auriac. Il n’y a pas d’autres naissances indiquées.  Jules Jean Baptiste BARTHES a-t-il un lien avec Madrid? La fiche matricule ne l’indique pas.

Cette recherche a permis de découvrir une nouvelle source : le livre d’Or de l’Aveyron, qui contient de nombreuses photographies, dont celle de ce Joseph BARTHES.

Le soldat 6 est cultivateur.  Il n’a pas de lien indiqué avec Madrid. Il est arrivé au corps en décembre 1914.

ESSAYONS AUTRE CHOSE :

Pourquoi le soldat BARTHES est-il identifié par un prénom J. alors que les autres soldats ont droit à Jean, Joseph, Jean ou Jules? Y a-t-il une erreur ou un doute sur le prénom? A-t-on gravé Jules au lieu de Jean? Joseph?

ATTENTION : On trouve plusieurs fois trace d’un Joseph BARTHES à Madrid :

En 1907, Pierre Edouard Albert Joseph BARTHES réside à Madrid oú il exerce le métier de comptable (Registre Archives Pyrénées atlantiques). Il est né 1er janvier 1887 à Oloron Sainte-Marie (dóù est originaire la famille de notre poilu Pierre BAYCE). Le 17 novembre 1909, un dénommé Pierre Edouard Alfred Joseph, fils de Bernard BARTHES et de Monique LASSALETTE, né à Oloron Sainte-Marie, s’enregistre au consulat. Il se déclare comptable et célibataire. Il vit calle Peñon à Madrid au numéro 40 (Source : registre consulat). En 1910, on retrouve mention d’un Joseph BARTHES, qui souscrit à la Société de Bienfaisance (Source : liste des souscripteurs, bulletin de la Société de Bienfaisance). Il n’est plus sur les listes de 1919.  Un compte rendu de visite médicale à Madrid le déclare bon pour le service, alors qu’il avait été à 20 ans exempté de service militaire. Arrivé au corps le 4 mars 1915, il est reformé nº2 le 7 avril 1915 pour imminence bacillaire, tuberculose pulmonaire. Il décède à Bordeaux le 20 mai (Etat civil section 1). Son acte de décès le nomme seulement Joseph. Sa fiche matricule précise qu’il a participé à la campagne contre l’Allemagne du 4 mars au 8 avril 1915. Mais Il n’y a pas de fiche Mort pour la France établi à son nom, car il . Est-ce possible que Joseph BARTHES, même non reconnu mort pour la France soit le J.BARTHES du Tableau d’honneur de la société de Bienfaisance et de la Chambre de commerce ? Est-ce que l’information qui est arrivée à Madrid est que J.Barthes venait d’être réformé au moment de sa mort. En a-t-on déduit à Madrid qu’il a été tué par l’ennemi. Son absence du fichier Mort pour la France n’a pas eu d’impact sur notre plaque car celle-ci est antérieure à l’établissement du fichier. Peut-être que ses souscriptions à la SFB ont contribué à son inscription sur la plaque?

On sait aussi d’après un document trouvé aux archives de Nantes qu’on ne connaît pas d’adresse de parents à Madrid.

Alors oui, il y a de fortes chances pour que J.BARTHES soit Joseph BARTHES et non pas Jules BARTHES.

 

Publicités