Tombe de 2 soldats à la nécropole du Soupir

Aujourd’hui, nous avons trouvé les tombes de BOURGINEAU Fernand Lucien et de THERS Jean situées au cimetière militaire, Nécropole nationale Soupir 2 en Aisne (02), son numéro est 1639 pour BOURGINEAU Fernand et Nécropole nationale Soupir 1 en Aisne (02), son numéro est 3396 pour THERS Jean.

Le cimetière militaire français de Soupir n°2 se situe au bord de la D925, face au cimetière militaire de Soupir n°1 et de la nécropole allemande de Soupir. 

Il est édifié en 1934 pour recevoir les corps de combattants que l’on continuait à découvrir dans le secteur que l’on ne pouvait intégrer au premier cimetière, celui-ci ayant atteint sa « capacité maximale », cette nécropole abrite 2 829 corps.

Plus précisément, cette nécropole contient 1 966 français de la guerre 14-18 en tombes individuelles et collectives et 250 qui reposent dans un ossuaire ; ainsi que les tombes de deux britanniques, cinq belges, vingt-sept russes et un allemand. Elle accueille également des corps de combattants de la Seconde Guerre mondiale et regroupe des sépultures « vides ».

Publicités

15 nouveaux poilus de la plaque identifiés

Geroges GUILLERMIN, un des 40 poilus de notre plaque

Après 7 semaines de recherches, voici un premier état des lieux des biographies de 15 des poilus de notre plaque. Certaines biographies sont bien avancées. Parfois des photographies viennent mettre un visage sur l’un des poilus de Madrid. Parfois, on a retrouvé un descriptif précis du jour du décès. Des descendants nous transmettent aussi des documents exceptionnels. Il faut faire vite, car il reste encore 4 poilus de la plaque à identifier, sans compter le cas de HAUSER qui reste un soldat inconnu. Nous devrons ensuite nous atteler aux soldats oubliés de la plaque!

DEUX PROFESSEURS : CAPDECOMME Etienne, MARAVAL Paul

DEUX ANCIENS ELEVES : BATISTE Gaston, THERS Jean

DES MEMBRES DE LA COLONIE FRANCAISE : BARTHES Jules, BAYCE Pierre, BOURGINEAU Fernand, CAMURAT Raymond, NERON Alexandre, LAFARGE Antoine, LAURENT Ernest, FABRE Ernest, GUILLERMIN Georges, HAURILLON Charles, DEMICHEAUX Hippolyte

Avis de recherche : Jean THERS (1891-1915)

 » Nous essayons en binôme, Julie Regnault et Victor Goldberg de retracer la vie du soldat Jean Thers, né le 25 décembre 1891 à Madrid et mort le 11 juin 1915 à Glennes (Aisne).

Fils de Géraud (boulanger) et de Maria Lorenza HUMBRADO. Il avait les yeux et les cheveux châtains foncés et mesurait 1m65.

Employé à la Casa Deutsch en 1914, il a ensuite été mobilisé en 1915, dans le 144ème régiment d’infanterie, au recrutement d’Aurillac.

Soldat de seconde classe, il est mort de ses blessures, sur le front dans une ambulance à Glennes, dans l’Aisne, le 11 juin 1915.

Sa fiche matricule est disponible ici et sa fiche mort pour la France est disponible ici.

Avis de recherche : Gaston BATISTE (1880 -1915 )

 

 

Gaston Albert BATISTE était un employé du chemin de fer. Il est né le 27 juin 1880 dans le 10 ème arrondissement de Paris . Son père Georges Eugène BATISTE était Négociant , né le 2 janvier 1844 à Paris et décédé le 3 mars 1894 à Madrid. Le père, Antoine Edouard BATISTE qui était compositeur et professeur au conservatoire de Paris , sa femme Aglaée Elisabeth ALEXANDRE . La Mère de Gaston , Marie Carlota Alexandre LAUREAU  était Institutrice , née en 1840 et décédée en 1902 ,  se marie avec Georges Eugène BATISTE le 19 juin 1871 ils ont 7 enfants , Charles Edouard BATISTE né le 3 octobre 1872 et décédé le 23 février 1876 à  Madrid , Berthe Elise BATISTE  à Madrid  pas d´information sur  sont dècès. Marie Elise BATISTE était Professeur de Musique , née le 15 février 1876 à Madrid et décédée le 19 avril 1902 , Berthe Renée BATISTE née le 14 avril 1878 à Paris pas d´informations de sur le décès. Henri Philippe BATISTE née le 5 février 1885 à Madrid , était fondé de pouvoir dans une banque marié le 31 juillet 1914 avec Louise ou Catherine DASSIE ont une fille Marie Louise Madeleine Henriette BATISTE née le 23 octobre 1917 à Madrid et Magdalena BATISTE . GASTON était Caporal , il fait parti de la classe de 1900 , du 369 ème régiment d´infanterie . Il est le numéro 4147 et se présente au 1er bureau . Il mesure 1,73m cheveux et sourcils blonds , yeux gris clairs, menton rond , nez droit, bouche moyenne . Il se marie avec Pilar GASCON le 10 décembre 1909 , il habite à Madrid dans la Rue San Gregorio

Avis de recherche : Paul MARAVAL ( 8/10/1891-19/05/1916 )

  1. Notre trinôme est composé des élèves Pablo Rubio, Aloïs Mottard et David Martinez.  Notre soldat s’appelle MARAVAL Paul Lucien Alcide.

Il est né à Lacaune, dans le Tarn le 8 octobre 1891 de Joséphine Bascoul et et de Paul Louis Maraval. C’est un soldat de la classe de 1911 mais incorporé avec sursis le 8 septembre 1913 à la 16ème section des Hommes Ouvriers. Il passe ensuite au 3ème Régiment des zouaves le 6 novembre 1915.

Avant la guerre, il était enseignant au Collège Français de Madrid.Il mesurait 1m71, avait des cheveux châtains, des yeux bleus et un visage « loug ».

Il meurt le 19 mai 1916 sur la côte 304 à Verdun tué à l’ennemie.

 

 

Avis de recherche : Ernest LAURENT ( 1884 – 1916 )

Nous, Jana EL NAGGAR et Paula DIEZ, élèves du Lycée Français de Madrid, de la classe de 2º3, travaillons sur le soldat nommé LAURENT Ernest Edmond.

Il est né le 29 avril 1884 à Sainte Denis de la Charente, de Pierre Théophile Émile, et de Lucie Claire Marie ROCHABRUN. Sur sa fiche matricule, nous avons une brève description de notre soldat : il a les cheveux, les sourcils et les yeux châtains, un nez et une bouche de taille moyenne, un menton rond, et un visage ovale et finalement il mesure 1 m 66.

Il a été engagé volontaire pour quatre ans le 28 octobre 1902 à la mairie de la Rochelle et versé dans le 92éme régiment d’Infanterie.

 

SOURCES :

  • Fiche matricule :