CAPDECOMME Etienne (1894-1918)

Né le 5 Décembre 1918 Saramon dans le Gers, dans la maison de ses parents : Marie Labadens et Henri Capdecomme. Il rejoint l’armée à peine arrivé. Il rejoint le 9ème régiment d’infanterie, puis le 222ème et enfin le 299ème. Dès ses 20 ans, il part pour Madrid pour être instituteur au lycée français de Madrid.

 

Les sources utilisées

Les sources communes sont les plaques du lycée et du consulat, le livre d’or du consulat de 1935, le livre d’or de la société de bienfaisance de 1919, les articles de presse espagnole de la fin de la guerre en 1918  et de l’inauguration de la plaque en 1919, le registre d’immatriculation du consulat, les bulletins de la société de bienfaisance, les bulletins de la Chambre de commerce

Pour ce soldat, les sources spécifiques sont :

Les principales dates

1894  22  Février – : Naissance de Etienne Capdecomme à Saramon, dans sa maison, du lien de Marie Labadens et Henry Capdecomme (tous deux instituteurs)

1914  07  Juillet –  Passe son C.A.P d’instituteur à l’école de garçons de Labéjan ( Gers)

1914  08  Septembre –  Incorporation au 9ème régiment d’infanterie

1914  16  Novembre –  Nommé Caporal

1915  01  Janvier –  Nommé Sergent

1916  03  Février –  Actes héroïque face aux Allemands à Saint-Laurent

1916  10  Avril –  Nommé Sous-lieutenant

1917  01  Avril – Versé au 222ème régiment

1917  23  Décembre –  Versé au 299ème régiment d’infanterie car 222ème anéanti

1918  05  Décembre –  transféré à l’hôpital auxiliaire bis 104 de Biarritz où il meurt

À ce jour, et selon les relevés officiels de la mairie de Biarritz, Etienne Capdecomme est enterré « dans son pays ». Nous supposons donc que sa sépulture se trouve dans le Gers, et peut-être à Saramon, sa ville natale.

 

Publicités