CLAUDE André (1898-1918)

André Nicolas René CLAUDE est né le 17 novembre 1898 à Paris. Ses parents étaient Gaston Auguste CLAUDE et Renée MACQUAIRE . Son père était inspecteur de la Compagnie des wagons-lits à Madrid. Il a participé à la Première Guerre Mondiale et a été blessé.

André a travaillé dans différents hôtels : à Lisbonne et à Londres. Quand la guerre éclate, il est trop jeune pour être mobilisé. Il a pourtant hâte de partir sur le front défendre sa patrie. Dès qu’il le peut, il s’engage. Il est alors sous-lieutenant dans le 8e Régiment de marche des tirailleurs. Il meurt au Champ d’honneur le 21 juillet 1918 à Party-Tigny, lors de la bataille Château-Tierry-Soussons. Il avait 19 ans.

Ses camarades enfouissent le corps à même la terre pour qu’il ne soit pas devoré par les bêtes sauvages. Pour éviter qu’il ne devienne un de ces corps anonymes retrouvés après la guerre et parmi lesquels a été choisi le “soldat inconnu”, les parents d’André CLAUDE ont formé  un projet qui relève de la tragédie antique : aller le sortir de la boue du champ de bataille, le mettre dans un cercueil puis ré-enterrer le cercueil sur place dans l’attente d’un transfert possible de sa dépouille à Saint-Jean-de-Luz après la guerre. Il sera enterré et déterré en tout 4 fois.

Ses parents seront inconsolables après la perte de leur fils. Ils se sépareront peu de temps après. Ils sont inhumés avec leur fils et leur fille au cimetière de Saint Jean de Luz.

Les sources

Les informations biographiques

  • 1873
    • Naissance de Gaston Auguste Claude
  • 1882 -?-
    • Naissance de Renée Macquaire
  • 1898
    • 17 novembre: Naissance d’André CLAUDE
  • 1902 -?-
    • Naissance de Suzanne
  • 1912 -?-
    • Naissance de Georgette
  • 1914
    • Gaston CLAUDE part au front, puis revient blessé
    • André travaille à l’hôtel Pavillon à Lisbonne
  • 1916
    • Janvier, André part travailler au Royal Pavillon, à Folkestone, Angleterre.
    • Août, deuxième de réception au Carlton de londres, le plus grand hôtel de l’européen.
    • Septembre, le jeune Claude va témoigner une attaque allemande à Londres, il voit passer les Zeppelins.
    • Repart pour la France en février 1917 et commence son instruction militaire en mars.
    • Son père vient tout juste de recevoir l’emblème de la légion d’honneur.
  • 1917
    • 21 novembre, André veut terminer son entraînement qu’il juge trop long.
  • 1918
    • 13 mars, André reçoit une lettre expliquant la grossesse de sa mère.
    • Avril, André est mobilisé au 8ème régiment de tirailleurs
    • Fin mai, le 8ème régiment de tirailleurs est envoyé au front vers Sempigny et Varesnes, et participe à la 3ème bataille de l’Aisne.
    • 30 mai, Renée accouche la petite Monique Claude.
    • 12 juillet, dernier courrier que recevra Gaston de son fils, quelques jours avant que le 8ème régiment de tirailleurs soit mobilisé pour la 2ème bataille de la Marne.
    • 21 juillet, Mort d’André selon la fiche Mort pour la France
    • 30 juillet, Gaston écrit à sa femme pour la rassurer et lui dire de ne pas désespérer.
    • 31 juillet, Gaston apprend la mort d’André
    • 2 avril, André est décoré de la légion d’honneur en 1920, à titre posthume.
  • 1919
    • Gaston CLAUDE retourne à Madrid comme inspecteur de la compagnie Wagons-Lits
  • 1922
    • Le cercueil d’André est transféré au cimetière de Saint-Jean-de-Luz
  • 1927
    • Le couple Claude ne supportera pas la mort de son unique fils et divorcera.
  • 1942
    • Monique Claude meurt
  • 1951
    • Mort de Rénée puis Gaston 3 mois plus tard.
  • 1988
    • Mort de Suzanne Claude à l’âge de 86 ans, à Nancy. 
  • 1996
    • Georgette Claude disparaît à Bayonne. Très aimée de ses petits enfants, elle est enterrée au coté de ses parents et de son frère André CLAUDE dans le cimetière de Saint Jean de Luz.